Envie de témoigner d’une séance individuelle que vous avez reçue, vous pouvez nous écrire directement à l’adresse suivante:

admin@bodymindcentering.fr

Nous nous ferons un plaisir de le publier en ligne, pour permettre  à d’autres de se faire une idée de ce que peut-être les apports du BMC en individuel!

Et ci-dessous quelques témoignages:

« Je ne connaissais rien du bmc… Ma première séance portait sur un problème de genou que je traîne depuis bien longtemps … Durant toute la séance les différentes étapes sont commentées, une description que je suis facilement, les yeux fermés, qui me donne l’impression de voyager dans mon corps, de ressentir mes muscles, mes tendons… Il me semble sentir mes muscles qui s’allongent…

… Je me laisse un peu plus aller, c’est très agréable. … Au final, au-delà de la détente remarquable, je me sens comme « rééquilibré » sur mes deux jambes, avec de meilleurs appuis, « remis à niveau » en quelque sorte. »                           

FP enseignant


 

 « La vie n’est pas toujours aussi bienveillante que je le voudrais et je rencontre des tensions dans mon corps assez souvent.

La BMC m’a permis de venir le revisiter, c’est une technique étonnante et très efficace pour s’interroger sur son axe de verticalité. Merci de nous proposer cette pratique et pour la grande qualité d’écoute et de respect. »      

 RD esthéticienne


 

 « Pour mon dos… Petit à petit je suis passé de la détente, du relâché profond en confiance, à un état de conscience de plus en plus fort. Contrairement aux séances d’ostéopathie que je pratique, je me suis senti tout à coup réellement acteur, bien que guidé. J’arrivais à sentir le trajet de l’information du cerveau aux muscles, le jeu des articulations, le rythme de la respiration. Que c’est fort de ne plus se sentir « un habitant de la machine », mais  » d’être » la machine!  »                           

FB éclairagiste


 

« Il me reste aujourd’hui le goût de l’évidence d’une connexion profonde avec la matière. Une sensation d’être, proche de ce que je nommerais l’essence des choses, a émergé. La mise en circulation et en conscience du touché m’a reconnectée avec des lieux de déchirures, failles sans affect mais avec « l’influx » (tiens un nouveau mot rien que pour cette expérience… !) la potentialité de transformation de ceux-ci. « 

EF danseuse


« Le bmc, pour moi ça a été de passer d’une conscience ou d’une perception de mon corps « du dedans » souvent exclusive et handicapante, à une perception  « du dehors ».

C’est une réappropriation du corps puisque c’est comme un rééquilibrage entre la conscience que l’on a du dedans, et celle du dehors, procurée habituellement par les expériences sensibles ou les représentations que l’on a du corps (physiques, spatiales, scientifiques) mais qui ne sont souvent que parcellaires. Le bmc fait comme passer ce statut d’image, de représentation, à celui de conscience, de perception physique et non plus simplement imaginaire, abstraite.

J’ai pris conscience de mon corps, de chacun de mes membres, dans sa totalité physique et sensible, organique et vivante, dans sa totalité matérielle, comme s’il s’agissait d’éloigner les représentations mentales (et donc forcément faussées puis qu’elles ne sont que mentales) que j’ai de mon corps. C’est comme si je « m’incorporais », avec de l’aide. 

Concrètement, c’est passé par une mise en œuvre totale des moyens de percevoir : la parole sensible, explicative, mais aussi le toucher, qui fait prendre conscience de la masse, de la densité, de l’épaisseur, de la fluidité etc., mais surtout une espèce d’OBJECTIVITÉ, une chose concrète, un effacement, une « physicalité ». 

Au début, je m’attendais à ce que la relation prime, comme chez un ostéopathe par exemple, et ce que j’ai vraiment apprécié, c’est qu’il n’y avait aucune relation de pouvoir, ai-je envie de dire (comme si on savait quelque chose de plus que moi sur mon corps). J’ai apprécié une sorte de neutralité. Je me souviens qu’après j’étais très fatiguée.

C’est une méthode complète, car elle travaille sur « remettre la sensation et le mental au cœur du physique. » …

PC actrice


 

« Ça m’a fait un bien fou et c’était vraiment très ressourçant. Ce matin, avec le soleil, je me sens dans un état inhabituel, j’aurais plus envie de faire une balade que de travailler! Il y a en plus des conflits entre les collègues aujourd’hui au boulot, ça braille dans tous les sens, et moi, je ferme ma porte et j’essaie de me concentrer sur mes petits diaphragmes vivants et mobiles!!!! Après une nuit passée, avec les bienfaits de la journée intégrés, inscrits en moi, et l’esprit ressourcé… Toutes ces choses à côté desquelles on peut passer, c’est fou! «  

AV psychologue


« Si le ressenti que chacun a du BMC est unique, c’est peut-être parce qu’il nous apporte ce dont nous seuls avons besoin -les séances sont sur-mesure, c’est à mon sens le propre de l’affaire et ce qui lui accorde toute sa valeur.

Dans mon cas, il s’agissait de renouer un lien de confiance avec mon corps. Il m’avait fallu des mois pour me remettre de la rougeole tout à fait; j’étais fatiguée et attrapais tout ce qui passait. Plutôt que de brusquer mon corps, nous l’avons apaisé. Je dis « nous » car c’est un travail à deux que nous avons entrepris avec Delphine. Et l’enseignement que j’en tire, en plus des bénéfices évidents dont mon système immunitaire garde encore la trace, c’est qu’il faudrait plus souvent donner les commandes à son corps ; la raison tend à en faire un simple outil, alors que, bien souvent, il se trouve non seulement dénaturé par nos habitudes mais il sait, de lui-même, ce qui est bon pour lui. Il suffit en quelque sorte de lui redonner la parole, en se laissant aiguillonner par le « médium » qu’est le professionnel. Paradoxalement, ce retour du soi à soi-même ne semble pouvoir se faire que par l’entremise d’un élément qui lui est étranger. »                                                                         

AP, lycéenne